Logo Artline

3 août 2021

Je suis Naïm Bonnot, j’ai 23 ans et j’ai été diplômé du Bachelor Concept Art et Illustration de l’Institut Artline en février 2020. Je suis aujourd’hui Background Artist et Concept Artist dans le cinéma d’animation depuis maintenant un an. 

Cet été, le 4 août 2021 sort au cinéma Around the world in 80 days le premier long-métrage animé sur lequel j’ai eu la chance de travailler en tant que Matte-Painter au studio Circus à Paris. Pour ceux qui ne connaissent pas le travail des Matte-Painters, ils ont pour objectif de créer les environnements et décors destinés à être utilisés en arrière-plan en animation et jeu vidéo

A vrai dire, c’est même mon tout premier travail dans le monde de l’animation, et je vais pouvoir, au travers de ces quelques lignes vous partager un peu de mon aventure…

naim-bonnot-c7-shot01-colorboard

Travailler dans le cinéma d’animation : un chemin rempli de passion 

Revenons d’abord quelques années en arrière. Nous sommes au printemps 2020, je viens de terminer mes études artistiques en Concept Art et Illustration à l’Institut Artline et  après deux ans d’exercices, de projets intenses pendant mon Bachelor à Artline, vient le moment d’être relâché dans la nature, de quitter les tutoriaux et de se lancer dans la grande aventure qu’est « TRAVAILLER DANS L’ANIMATION ».

Diplôme dans le baluchon et pour seule arme ma page Artstation arborant un portfolio durement forgé à la sueur de la tablette graphique et de ctrl+z, je suis prêt à affronter le monde réel ! Je me pars de ma plus belle photo de profil LinkedIn en noir et blanc et m’en vais quérir toutes les relations les plus précieuses du royaume ! Plein de fougue et d’ambition, je me prépare à scroller des jours durant dans les plus vastes contrées d’internet en quête des plus gros contrats (enfin... d’un contrat tout court d’abord !)

Le métier de concept artist vous intéresse ?

 

Un investissement personnel qui porte ses fruits : mon premier travail en tant que matte painter.

Ok, un peu de sérieux ! Cet investissement de beaucoup de temps sur Linkedin, accompagné d’une attention très soutenue à avoir le meilleur portfolio dont j’étais capable à ce moment a été crucial dans le déroulé de la situation. C’est seulement après quelques mois, au début de l’été 2020 que tout commence à évoluer. Dans la dynamique d’ajouter régulièrement et beaucoup de professionnels du milieu sur Linkedin, un membre de l’équipe du film sur lequel j’allais travailler quelques semaines plus tard m’a contacté en me précisant qu’ils étaient en recherche d’un profil comme le mien. Et à partir de là, tout s’est enchaîné. J’ai effectué quelques entretiens, puis peu après, j’ai pu commencer officiellement mes premières journées en tant que Matte-Painter !

Le premier mois s’est effectué en télétravail. Je dois dire qu’après deux ans d’études en ligne, j’étais préparé. Ça ne m’a posé aucun souci particulier mis à part la petite tristesse de ne pas vivre son premier jour dans les locaux du studio. Mais cette situation n’a que très peu duré, j’ai effectué mes premières semaines à distance puis j’ai pu rejoindre les équipes dans le studio parisien.

J’ai donc travaillé en tant que Matte-Painter pendant environ 3 mois sur le long métrage animé Around the world in 80 days réalisé par Samuel Touneux. Mon travail consistait en la peinture 2D sur Photoshop d’éléments de décors ou de décors entiers présents dans le film. Étant un film d’animation 3D visant un rendu se rapprochant d’une touche « peinture » il est très efficace que certains des éléments visibles soient réellement peints à la main. J’ai donc passé trois mois à peindre une quantité astronomique de nuages sous toutes les situations de lumières imaginables, ainsi que des montagnes et des canyons. Accompagné de Nicolas, un autre Matte-Painter et sous la direction artistique de Mathieu Vavril, j’ai énormément appris. C’est notamment cet élément que j’ai préféré je crois dans cette expérience. C’est l’échange avec d’autres artistes, passionnés de belles images et de peinture de décors qui m’a permis de faire évoluer ma vision artistique et mes compétences. Et c’est principalement ce que je continue de rechercher dans les expériences professionnelles présentes et futures. (Je crois que les cours de digital painting de JD (ndlr mentor) à Artline me manquent…). Je remercie aujourd’hui très chaleureusement Circus de m’avoir fait confiance si tôt, ma première expérience aurait difficilement pu être meilleure.

naim-bonnot-week2

La sortie du premier long métrage auquel j’ai contribué : un moment fort de ma carrière d’artiste.

C’est donc avec une hâte immense que je vais aller voir le film en salle. C’est un jour dont j’ai toujours rêvé plus jeune, notamment pendant mes années d’Artline à enchaîner les pages de carnet de croquis et les .psd ! Et voyant aujourd’hui ce moment arriver, je suis d’autant plus motivé à enchaîner encore et encore les pages de croquis et les digitals paintings

naim-bonnot-mp1bd-1

J’espère continuer de travailler entouré d’artistes talentueux et de participer à la création de super films d’animations qui j’espère émerveilleront les spectateurs comme j’ai pu l’être et comme je le suis toujours ! 

J’adresse un petit mot de courage aux étudiants et futurs étudiants qui peuvent lire cet article, tout peut sembler très flou et très loin sur la ligne de départ, mais transpirez sur vos carnets de croquis ainsi que sur vos tablettes graphiques et vous avancerez quoi qu’il arrive ! J’ai hâte de lire vos futurs articles relatant vos aventures dans le monde professionnel. 

J'adresse aussi tout particulièrement des remerciements un peu nostalgiques à Pascal Chave (ndlr Directeur expérience) qui a été un sacré pilier et soutien durant ces années d’études à l’Institut Artline !

 

Le parcours de Naïm t'inspire ?

CTA Parle de ton projet

Inscrivez-vous à notre newsletter