Logo Artline

11 mai 2021

Aude Massot est mentor à l’Institut Artline, où elle anime un cours sur les différents aspects du storyboard. 

Inspirée du reporter Eric Meyer (maintenant retraité), elle a illustré le livre Robinson à Pékin, qui sort le 4 juin prochain. Nous avons pu échanger avec elle à ce propos, et s'immerger dans le quotidien d'une illustratrice passionnée.

De quoi parle Robinson à Pékin ?

Plus de trente longues années, c’est le temps qu’à passé Eric Meyer, reporter, en Chine, dans un pays et une culture radicalement différente des pays occidentaux. Il partage les 2 premières années de son épopée au travers de ce livre illustré par Aude Massot.

Entre projets enrichissants et cours auprès de nos Artliners, la vie de Aude est bien remplie. Plongeons dans son univers 2D et sur le métier d'illustrateur.

AudeMassot

Le chemin vers un métier de rêve

Avec plus de douze ans d’expérience dans le milieu de la bande dessinée et de l’animation, Aude Massot en plus de travailler avec de grands studios comme Ubisoft et Xilam et publier ses propres albums, elle participe aussi à l’éducation des nouvelles générations d’artistes en faisant partager son expérience et sa passion lors de cours et conférences dans des écoles.

Le dessin animé étant bien plus rémunérateur pour un auteur débutant, c’est une des raisons pour lesquelles elle a décidé de consacrer plus de temps à l'animation car sa passion pour les bandes dessinées, elle la vit à 100%, au point de devoir prendre le temps les soirs et week-ends pour s’y consacrer : énergie, temps et investissement, c’est un mix de réussite dans ce métier exigeant.

Un style artistique qui ne cessera d’évoluer

Dessinant depuis son plus jeune âge et grande lectrice de nombreuses bandes dessinées, au nombre desquelles les grands classiques comme René Goscinny, Franquin pour ne citer qu’eux, mais aussi la nouvelle bande dessinée du début des années 1990 (Christophe Blain, Joann Sfar et bien d’autres), Aude n’aime pas copier. Elle essaie donc de trouver une voie personnelle pour forger son trait de manière instinctive, mais ses années d’expérience et son engouement pour les BD ont sûrement eu un impact sur son style créatif, même involontairement.

Comment raconter trente années de vie en illustrations : le projet de Robinson à Pékin

C’est par l'intermédiaire d’un éditeur que Aude a été mise en relation avec Eric Meyer, reporter, journaliste et conférencier spécialiste de la république populaire de Chine. 

Eric Meyer a d’abord commencé par travailler pour des organismes de presse auprès de l’OTAN.

Cela fait plus de trente ans, depuis 1987 maintenant qu’Eric vivait à Beijing. Au début, l’objectif d’Eric était de trouver un moyen différent de partager ses mémoires, qui étaient déjà écrites.

La première version illustrée de Robinson à Pékin ne retrace pour l’instant que les deux premières années de son œuvre, c'est-à-dire son arrivée. 

Pour coller au mieux à la réalité, Aude est partie trois semaines en Chine afin de repérer les lieux, de s’immerger dans le mode de vie bien particulier qu’un reporter tel qu’Eric a pu vivre. En ressort un ouvrage réaliste de 150 pages, au plus proche de la vie telle qu’elle est sur place, qui ancre la culture asiatique du pinceau de l’illustratrice. 

RobinsonAPekinPage02RobinsonAPekinPage01

Illustrer un ouvrage réaliste : une aventure passion

La bande dessinée apporte à Aude une découverte de nouveaux univers : fascinée par le monde du journalisme et son ouverture d’esprit incroyable, elle construit avec Eric Meyer cette œuvre en mélangeant histoire et fiction. 

En plus du personnage reporter dans son illustration, Aude donne son interprétation des lieux qu’il traverse… Le mélange de deux intellects différents a enrichi sa façon de raconter cette histoire.

Travailler sur Robinson à Pékin a donné envie à Aude de découvrir la Chine. C’est un pays qui vraiment fascinant selon elle dont elle n’a encore rien vu. Durant son voyage, elle a visité uniquement Beijing et Shanghai, deux grandes villes modernes presque occidentalisées. Elle aimerait voyager à l’intérieur du pays et non pas se contenter des grandes villes de l’est afin d’étancher sa curiosité sur ce pays et sa culture. 

Page56

Enseigner aux nouvelles générations : le storyboard chez Artline

Toujours surprise par les travaux de ses élèves et de leur motivation, le plus dur selon Aude est de ne pas faire de favoritisme pendant les cours, même si il y a des élèves qui l’ont évidemment plus marqué que d’autres, le dessin étant un art très intime qui en dit très long sur la personnalité de l’artiste, qu’on l’apprécie ou non.

Elle a pour volonté d’apporter un petit quelque chose en plus à tout le monde, l’humain étant tellement riche et passionnant. 

Page69Et le métier d'illustrateur ?

Aude distingue ce métier en deux branches : l’auteur : la création de A à Z et la commande : la gestion d’un projet.

Il est important selon elle de bien distinguer ce que vous voulez faire et comment vous différencier. 

En plus du travail, Aude souligne la nécessité de toujours avoir des projets personnels sur le côté pour ne pas se sentir dégoûté par sa passion et pouvoir s’évader en faisant autre chose que du travail.

Pour elle, vivre du dessin est une chose extraordinaire.

Merci Aude d’enseigner chaque jour ta passion à nos Artliners !

Intégrez notre cursus Concept Art & Illustration et rencontrez Aude.

Le métier de concept artist vous intéresse ?

Inscrivez-vous à notre newsletter