Logo_Artline_Vertical_Blanc_Baseline_A_Bleu_vecto

4 avril 2018

1ère industrie culturelle mondiale, le jeu vidéo est en croissance constante ce qui offre de belles opportunités professionnelles avec une très large palette de métier d’avenir. Les nouveaux usages des jeux vidéo et la multiplication des terminaux contribuent à la croissance du secteur. Aujourd'hui, on ne parle plus seulement des jeux sur consoles ou ordinateurs, mais aussi des jeux sur mobiles, réseaux sociaux, des serious game ou encore de cloud gaming et smart TV.

chiffredujour prévisions industrie du jeu vidéo-1

 

Vous êtes attirés par l’univers des jeux vidéo et ses métiers, mais il est difficile pour vous de distinguer le Game designer du Game artist ? Cet article est fait pour vous ! Découvrez les spécificités de la formation Game design et Game art. Avant de faire votre choix, il est important de bien identifier les différents aspects de ces métiers qui sont à la fois très différents et complémentaires. Votre sensibilité, votre personnalité et vos centres d’intérêt vous aideront à choisir quelle formation vous correspond le mieux.                                                                                                                                                    

Game design : deviens maître du jeu !

Antoine Boulay-bachelor-game-design

 Prototype de jeu de Antoine Boulay, apprenant en Bachelor Game design à Institut Artline.

Le game designer, tel un réalisateur, conçoit le jeu : les règles, les situations, les possibilités du joueur et les contraintes qu’il rencontre, les challenges, la qualité de sa jouabilité, les interactions et l'histoire. Une fois le public ciblé, le type de jeu et le budget définis par le producteur en collaboration avec les éditeurs, le chef de projet intervient en briefant les équipes. Le game designer travaille alors sur la conception du gameplay qui regroupe tout le système de jeu, la modélisation des fonctions à utiliser et toute la mécanique d'interaction offerte au joueur pour le plonger dans une expérience excitante et souvent addictive.

Son objectif est d'imaginer et modéliser des défis excitants, de créer une palpitante expérience ludique et immersive en utilisant les mécanismes de l’interactivité.

Doté d’une parfaite maîtrise des méthodes de conception et de narration interactive, il intègre également dans son métier des notions de psychologie du joueur. Tout au long de sa carrière, il est amené à développer sa culture ludique et ses capacités d’analyse des différents systèmes de jeu. Il s’occupe également de créer et régler des mécaniques de jeu (game mechanics) et les comportements de jeu.

Sa mission est de traduire une idée, un concept, un scénario, en univers ludique, mêlant le visuel et le sonore, avec le cas échéant des défis, des personnages, des scènes, des situations, des décors, quantité d'interactions dynamiques, etc. avec une notion de niveaux de jeu et d'une progression de la difficulté. Bien entendu, il se doit de suivre un cahier des charges intégrant des contraintes de coûts de développement, le respect de la demande du client, et souvent des contraintes marketing (rétention des joueurs).

Le Game designer doit savoir communiquer à tous les corps de métier et superviser des équipes de réalisation vidéoludique.

Comment procède t-il ?

Après l’intervention du chef de projet, la première étape du Game designer consiste à rédiger le cahier des charges du jeu, appelé game design document (GDD). On y trouve le détail de toutes les préconisations à suivre destinées à l’équipe de production.

Doté d’une certaine aisance relationnelle, il doit se concerter en permanence avec la production (graphistes, animateurs, programmeurs, sound designers et les testeurs). Il veille également au respect du cahier des charges tout au long du développement des prototypes jusqu'à la bonne réalisation et livraison du jeu.

Ses compétences

Le métier de Game designer demande à la fois des compétences conceptuelles, artistiques et techniques. Outre une bonne maîtrise de l’anglais et des termes techniques propres à l’industrie du jeu vidéo, il doit être doté d'une bonne culture ludique. Il doit aussi faire preuve de capacités d’analyse, de bonnes connaissances en psychologie humaines (et des joueurs), de créativité, et une capacité à travailler en équipe et en mode gestion de projet (méthodes Agile, Scrum). Le métier de Game designer requiert également des compétences techniques en programmation et en logiciels de modélisation.

Vous souhaitez suivre une formation en Game design ? Voici une sélection d'enseignements spécifiques au cursus :

  • Game & level design
  • Narration interactive
  • Scripting
  • Ergonomie des interfaces
  • Ecriture de concept
  • Level design
  • Gamification
  • Conception itérative

 

Game art : exprime ton imagination dans un jeu vidéo

Frederic_LIEBGOTT_showcase_10

Projet "Life Is Strange" pour Dontnod Entertainement de Frédéric Liebgott, animateur 3D senior.

Le Game artist ou game animator s’attache lui à la production de l’univers graphique du jeu. Il créé en quelque sorte toutes les composantes artistiques et visuelles du jeu : design des personnages, création des décors, choix des couleurs, des textures de surface, vêtements et des backgrounds. Il est en charge de créer le concept art et les storyboards permettant de bien communiquer les propositions visuelles en phase de pré-production.

Son but est de faire vivre des expériences immersives et palpitante au joueur par ses créations d’univers 2D et/ou 3D.

Il modélise des personnages et des objets, travaille leurs textures, pour obtenir le résultat souhaité. Son travail représente un important facteur de succès du jeu. Juste derrière la jouabilité propre au game design, les joueurs sont sensibles à l'univers graphique qui participe tout autant à l'expérience sensorielle. En fonction du jeu, il va chercher à produire un univers visuel le plus réaliste possible ou adopter un style plus abstrait. Le Game artist connaît et comprend la physionomie humaine et animale.

Il est également en charge d’assurer la direction artistique d’un jeu, du concept à la réalisation d’assets animés et intégrés dans le jeu. Le Game designer est un créatif qui vient puiser dans son imaginaire et ses références tout au long du processus de création. Il possède l’esprit d'équipe tout en étant aussi capable de travailler de façon indépendante. Sensible aux détails, il apporte une attention particulière au moindre élément des décors, personnages et objets.

Game artist : un spécialiste dans son domaine

Au sein du département artistique d'une production de jeu vidéo, on retrouve une équipe de game artist spécialisée en modélisation d’objet 3D, en conception de personnages, en texturing et création d’environnements. Chaque game artist prend en charge la création d’éléments artistiques spécifiques du jeu dont il a la responsabilité. Ils échangent en permanence entre eux pour assurer la cohérence visuelle du projet. Ils sont également amenés à travailler ensemble sur des projets créatifs tels que les illustrations du packaging du jeu, les publicités ou le site web. Les game artists participent ainsi de manière collaborative aux supports de promotion du jeu. Ils prennent en compte les commentaires des testeurs qualité et ont conscience des capacités techniques et des limites de la plateforme sur laquelle le jeu sera joué.

Ses compétences

Le Game artist doit avoir de solides connaissances en anatomie, et de bonnes notions en perpective et architecture pour pouvoir modéliser les bâtiments, décors, paysages, personnages et objets. Son travail de création cherche à exprimer des émotions aux personnages avec des expressions faciales. C’est lui qui donne vie aux éléments du jeu.

Rendre un visage expressif, donner de l’intensité au regard et de la précision au mouvement du personnage. Ce sont les détails de son travail qui vont rendre l’expérience du joueur positive et immersive.

Il doit savoir maîtriser la couleur, la composition, la perspective, les techniques de modélisation et de texturation, l’éclairage et l’ambiance. Il maîtrise l’art de la scénarisation et possède une bonne culture graphique, de la bande dessinée à l'heroic fantasy. Le game artist est à l’aise à l’oral et communique avec les autres membres de l’équipe. 

Vous souhaitez suivre une formation pour devenir Game artist ? Voici une sélection d'enseignements spécifiques au cursus :

  • Graphisme 2D
  • Animation 2D et 3D
  • Modélisation 3D
  • Texturing et lighting
  • Character et environment design
  • Ergonomie et user experience
  • Direction artistique

 

Quelle formation semble vous correspondre le plus ? La formation Game Design ou Game art ? Vous hésitez encore ? Découvrez les programmes en détails du Bachelor Game Design et du Bachelor Game Art.  

Échangez sur votre projet avec un conseiller pédagogique. 

Parlons de votre projet !

Inscrivez-vous à notre newsletter