Logo Artline

22 juillet 2021

 Catégorie : Guide Cursus Design

Je suis Tiphaine Aigouy, la responsable pédagogique en charge du cursus de design graphique et communication visuelle à l'Institut Artline depuis octobre 2017. 

C'est un cursus que j'ai créé après avoir évolué pendant plusieurs années dans ce milieu.

Mon rôle au sein de l’Institut Artline est de permettre aux apprenants d'acquérir les compétences nécessaires du milieu du design graphique pour entrer sur le marché du travail en sortant de leurs études. 

Pour cela, je suis en charge de l’élaboration et du déploiement des programmes et des cours de nos différents niveaux de formation du cursus.

Je mène les créations de cours en collaboration avec les mentors, des professionnels du secteur en activité recrutés pour accompagner nos apprenants durant leur formation.

J’ai ainsi développé les années de spécialisation du bachelor Designer graphique et digital qui se déroule sur 3 années. L’objectif de ce bachelor est de former de futurs graphistes tant en édition qu’en multimédia en leur faisant acquérir les bases du design graphique et digital pour répondre aux besoins du marché.

Le secteur de la communication visuelle étant assez large, c’est l’occasion pour nos apprenants de découvrir le champ des possibles dans ce domaine en travaillant des logotypes avec leur charte graphique, des projets d’édition, éditorial, des affiches, du packaging, du motion design, des projets de conception web et d’application mobile, etc.

Les apprenants peuvent ensuite faire le choix de rentrer directement sur le marché du travail ou de poursuivre leurs études en mastères en se spécialisant davantage.

Actuellement, je m’occupe de l’élaboration du programme de formation de trois futurs mastères spécialisés : Designer graphique, Motion Designer et designer interactif. Ces mastères permettront à nos apprenants ou à des apprenants extérieurs d’approfondir leurs compétences et leur créativité au travers de projets tout en se spécialisant sur un métier. 

Une question qui revient souvent : Pourquoi ouvrir 3 spécialités ? Et quelle est la différence entre celles-ci ? Je vais donc maintenant éclairer votre lanterne sur la nécessité de proposer 3 spécialisations. 

Nouveau call-to-action

Commençons par le Mastère Design graphique.

Le mastère designer graphique est la suite logique du bachelor designer graphique et digital déployé dans l’école.

Au sein de celui-ci, on se concentrera davantage sur la partie créative et conceptuelle, le branding et sur les supports imprimés dont l’objectif est de travailler la direction artistique.

Au travers ce mastère designer graphique, nous pousserons les apprenants à explorer et expérimenter leur créativité pour se démarquer et aller au-delà de l’évidence en travaillant des techniques de designers et de créatifs. Je souhaite qu’ils explorent des pistes auxquelles ils n’auraient pas pensé pour décupler leur créativité et pour les pousser dans leur retranchement.

Ce mastère a aussi pour objectif de former à un poste à responsabilité créative : nous leur donnerons donc toutes les clés pour comprendre les mécaniques et évoluer plus facilement vers un poste créatif à responsabilité avec les années d’expérience.

Dans ce mastère, les apprenants exploitent aussi bien avec le crayon pour croquer et conceptualiser, les matériaux plastiques pour expérimenter et explorer un style graphique que les logiciels de la suite adobe pour concrétiser leurs projets.

Ils travaillent sur des activités de communication de plusieurs types, telles que des projets de design thinking, la gestion de projet, le color design, la typographie, l’identité de marque, la signalétique, le roman photo, etc.

Voici quelques travaux de personnalités de renoms qui m'inspirent et que je souhaite vous faire partager

  • La créativité et les couleurs pop de Kate Moross
  • Le travail graphique de Philippe Apeloig
  • Les identités visuelles de L’intégral Ruedi Baur ou de l’agence Graphéine
  • L’actualité créative du magazine étapes 
  • Le travail plastique de Pierre Thibault, designer papier au studio papier plié
  • Les sites et blogs de veille graphique : behance, kobone
  • Les recherches pinterest et créatifs suivis sur instagram

Blog Artline

Enchaînons avec le  Mastère Motion Design.

Le motion design quant à lui est un domaine d’activité encore trop flou pour certains candidats aujourd’hui. Il nous est souvent demandé s’il faut apprendre l’infographie 3D ou le design graphique pour faire motion designer.

Pour éclaircir, le motion design est la contraction de “motion graphic design” : un motion design est donc avant tout un designer graphique qui se sert du mouvement dans ses créations pour véhiculer un message informatif et travailler une métaphore graphique. Il utilisera donc tous les codes graphiques (typographie, couleur, composition, etc.) pour ses créations et travaillera la partie technique pour les mettre en mouvement.

Ce sont sur ces deux parties que les apprenants se concentreront au travers de ce mastère.

Il y a quelques années, les créations de motion design n’étaient pas répandues dans les agences.

C’est en prenant en charge le cursus du design graphique et en réalisant une veille sur les métiers du secteur que j’ai découvert le potentiel et la force de ce métier dans le domaine de la communication visuelle.

En développant le bachelor de design graphique, j’ai eu la chance de découvrir le travail formidable de studios et motions designers et de rencontrer des créatifs passionnés.

Je pense en préalablement à mes premiers apprenants qui m’ont donné l’envie de déployer le meilleur avec des créatifs qui ont collaboré/collaborent en tant que mentor avec nous : Isabelle Gabignon de 2Factory, Arnaud Mellinger de Moment Factory,  Matthieu COLOMBEL, fondateur du studio blackmeal, Benoît Creac’h cofondateur du studio Ben & Julia Studio, Alexis Fourny, Motion Designer indépendant, etc.

Ces gens passionnés ont ouvert mon regard sur ce domaine que j’avais peu exploité auparavant et je suis persuadée qu’avec le déploiement de plus en plus constant de la vidéo et numérique, ce métier a toute sa place dans le marché de l’emploi. 

J’ai donc eu à cœur de proposer une spécialisation plus poussée dans ce domaine pour donner la chance aux apprenants d’évoluer plus facilement en tant que motion designer.

Dans ce mastère, les apprenants améliorent leur compétences de créativité, de narration et storytelling pour valoriser des messages forts, leur technique autour de l’animation 2D et 3D et le travail graphique de leur projet.

 aussi bien avec le crayon pour croquer et conceptualiser, les matériaux plastiques pour expérimenter et explorer un style graphique que les logiciels de la suite adobe pour concrétiser leurs projets.

Ils travaillent sur des activités de création de graphisme animés, telles que la création de générique, de spot publicitaire, la production de séquence 3D, etc.

Découvrons des travaux qui m’inspire personnellement

  • Le travail de Julien Vallée, un graphiste & DA talentueux, pour ses expérimentations plastiques et technologiques
  • Les créations des studios de nos mentors dont blackmeal pour son expertise en storytelling et 2Factory pour leur patte créative et graphique
  • Le studio français Nobl pour leur spécialisation en branding motion design
  • Le studio français Point Flottant (anciennement Mattrunks) pour leur spécialisation en 3D 

Parlez-nous de votre projet

 

Et terminons ensemble avec le Mastère Designer interactif

Pour le mastère de design interactif, nous sommes encore sur un secteur assez novateur et spécialisant. Il y a encore quelques années, les métiers de webmaster et webdesigners étaient les plus répandus dans le domaine de la communication visuelle. 

Le secteur du digital évolue constamment et le déploiement des services du numérique nécessite une remise en question de ces métiers avec la création de métiers émergeants tels que l’UX designer, l’UI designer et le designer interactif.

Mes différents échanges avec les professionnels ainsi que mon travail de veille, notamment auprès des études de l’association professionnelle des designers interactifs,  m’ont permis de me rendre compte qu’il était nécessaire d’apporter une formation spécifique pour ces métiers à nos apprenants désireux de s’ancrer dans un métier d’avenir et du numérique.

Le mastère de designer interactif permettra donc à nos apprenants de travailler toutes les méthodologies d’un designer pour répondre à des besoins spécifiques sur la conception et produits de service numériques, de travailler la création numérique et de penser aux interactions homme-machine que ce soit autour d’une interface, d’un objet ou d’un environnement numérique.

Ils travaillent sur des activités de prototypages et conception d’interfaces tant du côté UX qu’UI Design, sur la création d’interfaces interactives spécifiques (haptique, tangibles, vocales, etc.) et l’interactivité des différentes créations. 

Découvrez des productions inspirantes.

  • Le travail d’Aaron Walter sur le design émotionnel
  • Le designer Johannes Ippen, co-fondateur du Human Deluxe Design Studio
  • Les conférences Tedx Talk sur le design
  • Les sites et blogs de veille graphique : behance, kobone, awwwards

Vous l’aurez compris, chaque spécialité permet de se perfectionner dans un corps de métiers et un domaine. Il sera alors plus facile de devenir expert et d’intégrer le marché du travail, tant le domaine de la communication visuelle et du design graphique est large et concurrentiel. 

Les principales questions à se poser sont :

Quand quel univers et structure ai-je envie d’évoluer ? 

Sur quels types de projet ai-je envie de travailler au quotidien ? 

Sur quel domaine je prends du plaisir à travailler ?

Une fois les réponses à ses questions trouvées, la spécialité découle de fait et l’Institut Artline aidera le futur apprenant dans son apprentissage et sa progression.

Le design graphique est une vocation qui vous inspire ?

Nouveau call-to-action

Inscrivez-vous à notre newsletter