Logo_Artline_Vertical_Blanc_Baseline_A_Bleu_vecto

29 juillet 2019

« Hakuna Matata. Mais quelle phrase magnifique… ». Quelle réplique culte surtout ! Vous l’attendiez, le remake le plus attendu de l’année est enfin sorti : celui du Roi Lion. Entièrement tourné sur un plateau en réalité virtuelle, ce projet aura demandé la contribution de très nombreux techniciens, animateurs… et artistes ! Et quelle fierté cela a été pour Artline d’apprendre que deux personnes bien connues de l’école, avaient apporté leur contribution au projet : Rodolphe Hoareau, diplômé de la promotion 2017 du cursus Infographiste 3D & Animation FX, et Solène Chan-Lam, mentor qui enseigne pour le Mastère 3D VFX Artist. Une occasion rêvée d’en savoir un peu plus sur le métier de VFX Artist !

 

 

Bonjour à vous deux, Solène et Rodolphe.
Vous avez tous les deux travaillé sur les effets spéciaux du Roi Lion, pouvez-vous nous en dire plus à propos de vos missions sur ce projet et sur votre métier en général ?

Rodolphe

"Sur la production du Roi Lion, j'ai travaillé en tant que Technical Animator (ou créature FX Artist, l’appellation peut varier selon les studios). De manière générale, ma mission consiste à corriger des animations sur des caractères en vue d'améliorer la qualité des interactions entre les mouvements des personnages et l'environnement. Ces corrections peuvent aussi bien porter sur des animaux (la fourrure par exemple) que sur l'environnement (comme des hautes herbes). Je suis également amené à travailler régulièrement sur de la simulation (de caractères ou d'environnement) dans le but d'apporter des propriétés physiques réalistes, tout en conservant un aspect artistique."

 

Solène

"Pour ma part, j’ai travaillé sur le Roi Lion en tant que Lead Texture Artist. Mon rôle était de superviser les texture artists qui ont crée les textures des personnages du film. Pour ceux qui nous lisent et pour qui c'est un peu flou, le texturing consiste à créer des éléments pour donner de la matière sur des assets 3D. Un texture artist fournit des sets de maps avec des informations de couleurs, des notions de brillance et de ce qu'on appelle le surfacing pour définir la surface d'un objet. Ma mission est donc de veiller à obtenir une qualité de texture irréprochable sur l’ensemble d'un projet, qui soit conforme aux attentes du client"

 

0907_JFE2018_053

Solène Chan-Lam, Mentor du cursus 3D VFX, présente lors des Jury de Fin d'Etudes 2018
à l'Institut Artline.

 

Solène, peux-tu nous expliquer comment s'articulent les missions lorsque l'on travaille sur une production de cette ampleur ?

Solène

"La mission prend forme à partir des envies et des exigences du client quant au look à donner aux textures. Une fois que l’on s’est mis d’accord sur le livrable et la deadline : go ! A l’échelle de la texture, un projet de grande ampleur comme celui du Roi Lion peut s'étaler sur plusieurs années. Pendant toute cette durée, il y a beaucoup d’allers et retours qui se font entre le département texture et le département look développement, chargé d’assembler les textures et de nous dire s’il y a des ajustements à apporter. De manière générale, nous travaillons en étroite collaboration avec l'équipe du lookdev et celle du modelling."

 

Quels sont les aspects de vos métiers qui vous font le plus vibrer et ceux dont vous pourriez vous passer (ou pas !) ? 

Rodolphe

" La première fois que j'ai mis les pieds dans un studio de production -et c'était pour le Roi Lion !- j'ai adoré avoir à mes côtés une équipe de gens passionnés qui partageaient les mêmes centres d’intérêt que moi. A ce moment-là, j'ai su que j'avais choisi le bon métier ! Evidemment, sur le Roi Lion l’ampleur du projet a été un vrai plus, ça a été à la fois la plus belle des opportunités et un gros challenge que de pouvoir commencer ma carrière dans ces conditions professionnelles.

 

Portrait de Rodolphe Hoareau, diplômé de la promotion 2017 du Mastère 3D VFX

 

Dans le même temps, en étant un junior qui faisait ses premiers pas dans une grosse production, je dois bien avouer que l’adaptation n’a pas toujours été évidente. Comme j'étais basé à l'étranger, il y a déjà eu la barrière de la langue (on vous l'a déjà sûrement dit : travaillez votre anglais, vous en aurez besoin !).

Il faut aussi savoir que chaque studio possède ses propres process de production et que dans mon cas, j'ai vite été confronté à des process très rigoureux qu'il fallait suivre à la lettre pour un rendu impeccable. Mais une fois cette phase d’adaptation passée, je vous le garantis, c’est l’éclate !"

 

Solène

"Ce que j’adore dans mon métier, c’est la liberté de pouvoir tester de nouvelles choses continuellement, que ce soient des techniques, des outils ou de nouvelles technologies ! C’est un vrai plus qui m'a fait aimé mon métier dès le début, quels que soient les projets sur lesquels j'ai pu travailler. Par ailleurs, le poste de Lead Texture me permet aujourd'hui d’avoir une vraie dimension de gestion de projet, avec une vision large et une partie managériale.

A mes yeux, le plus délicat lorsque l'on exerce un métier d’artiste en général, c'est d’arriver à conserver son sens de l’autocritique et son œil artistique, même avec toutes les nouveautés technologies qui se profilent et les évolutions de marché."

 

Solène, tu as plus de 10 ans d'expérience dans l’industrie des effets spéciaux numériques, peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

Solène

"A la fin de mes études, j'ai travaillé un peu en France avant de déménager pour Londres. J'ai débuté là-bas dans le domaine de la publicité en tant que modeler 3D, jusqu'au jour où l'on m'a confié la texture : un vrai coup de foudre !

Depuis, j’ai eu la chance de travailler sur une grande diversité de projets. Parmi les longs métrages sur lesquels j’ai eu la chance de collaborer, je peux vous mentionner Alien, Les Gardiens de la Galaxie 1, Maléfique, Cendrillon, Le Livre de la Jungle… et dernièrement le Roi Lion ! Il est quand même important de préciser que les effets spéciaux ne sont pas réservés qu'aux supers productions : j'ai aussi eu l'occasion de travailler pour  des  publicités, des jeux vidéo, des animations en court métrage... Cela élargit considérablement le champ des possibles !

 

Portrait de Solène Cham Lan, Lead Texture et mentor pour le cursus 3D VFX de l'Institut Artline

 

Rodolphe, tu nous as confié que le Roi Lion était ton tout premier projet en contrat, comment cela s'est passé et est-ce que cela correspondait avec l'idée que tu te faisais du métier de VFX Artist ?

Rodolphe

"A ma sortie d’Artline, j’ai contacté Solène (et oui, c’était l’une de mes mentors !) qui m’a transmis le contact d’un studio, alors à la recherche de profils. J’ai envoyé mon CV et un mois plus tard, j’ai obtenu un entretien qui a abouti à une réponse positive !

Au delà de l'apprentissage sur les logiciels (notamment Houdini, Maya et d'autres), Artline m'a permis de gagner en soft skills et d'acquérir un certain professionnalisme. De ce côté, cela collait totalement avec l'idée que je me faisais du travail sur une production. Mais attention, il ne faut pas s'attendre à ce que tout soit facile ! Lorsque je suis arrivé la première fois en studio, le niveau technique était plus poussé que ce à quoi je m'attendais. Mais c'est en même temps ce qui a fait le gros plus de ce projet : beaucoup de portes se sont ouvertes à moi par la suite, avec des responsabilités que je n’aurais certainement pas eu en temps normal, avec le nombre d'années d'expérience que j'avais."

 

Réalisation de Rodolphe Hoareau, diplômé du Mastère 3D VFX en 2017

 

Création de Rodolphe Hoareau, diplômé de la promotion 2017 du Masère 3D VFX,
réalisée durant son apprentissage chez Artline.

 

Quels conseils donneriez-vous à des apprenants ou futurs apprenants qui rêvent de faire carrière dans les effets spéciaux ?

Rodolphe

"Je conseille vivement aux apprenants de travailler leur marque personnelle et leur réseau professionnel, que ce soit via les médias sociaux ou en physique, et ce, même lorsqu'ils sont encore à l’école ! Il ne faut surtout pas hésiter à s’appuyer sur les ressources mises à leur disposition pour obtenir des contacts, que ce soient auprès des mentors ou des responsables pédagogiques. On sous estime trop l'importance que cela peut avoir ensuite face à un recruteur, mais cela fait vraiment la différence.

Personnellement, j’ai toujours su ce que je voulais faire et où je voulais aller, cela m’a beaucoup aidé pour avancer. Si j’ai donc un autre conseil à donner à tous ceux qui sont sur le point de se lancer dans la vie active, c’est de voir large, de se donner des objectifs et les moyens de les atteindre !"

 

Solène

"Le plus difficile lorsque l’on se lance sur le marché du travail, c’est de se faire repérer des studios. Mais à force de motivation et de persévérance, les gens avec qui vous travaillez vous remarquent et vous appellent pour de nouveaux projets. Mon conseil, c’est donc d’accepter au début toutes les tâches que l’on peut vous confier, même si elles peuvent vous paraître ingrates (autant se le dire, même lorsque l’on a de l’expérience on continue à effectuer des tâches que l’on affectionne moins). C’est un bon moyen de gagner en expérience, en compétences et de se faire remarquer par la suite.

Il est également primordial d’avoir l’esprit d’équipe et de rester humble tout en gardant votre sens de l’auto critique, ce sont des qualités dont certains manquent parfois !

Et pour finir, soyez curieux ! Gardez l’œil ouvert, intéressez-vous aux nouvelles techniques et aux nouveaux outils : voyez grand !"

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos deux invités ?

👉 Rendez-vous sur le site professionnel de Solène

👉 Découvrez la demoreel de Rodolphe, alors fraîchement diplômé de l'Institut Artline.

 

Et parce que nous savons que le Roi Lion vous a vous aussi fait rêvé, nous vous avons dégoté quelques infos que vous ne connaissiez peut-être pas sur le célèbre Disney 🦁.

Chiffres film le Roi Lion

Toi aussi tu rêverais de faire parler ton âme d'artiste sur une super production ?
Nous avons une bonne nouvelle pour toi : c'est possible !  

 Découvre notre Bachelor Infographiste 3D & Animation VFX

Inscrivez-vous à notre newsletter